Des échanges automatiques d’information sont prévus, suite aux nouvelles exigences de l’OCDE e t du G20. Cela concerne en  particulier les comptes détenus en Suisse, mais pas seulement. Beaucoup de contribuables ne pensent qu’à la Suisse lorsque l’on parle d’avoirs détenus à l’étranger, mais c’est une erreur. Les étrangers domiciliés fiscalement en France sont également concernés par le question de la déclaration des comptes à l’étranger. Les comptes nominatifs sont tout aussi concernés que les comptes numérotés anonymes.