Le Conseil d’Etat vient de le réaffirmer au sujet  de frais administratifs facturés aux clients à des taux variables, l’administration devant apporter la preuve que cela constitue un acte anormal de gestion contraire à l’intérêt de l’entreprise (CE 20-5-2015 n° 369373).